Edito – Décembre 2010

Chers lecteurs,

La tendance didactique et pédagogique dans les marchés publics ne se dément pas.

Les rapports annuels de la Commission consultative des marchés publics (CCMP) ou de la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) conseillent notamment les acheteurs publics. Citons aussi la publication du guide des bonnes pratiques, du guide pour la qualité des relations contractuelles clients-fournisseurs, du guide pratique de la dématérialisation ou celle de modèles tels que les avis pour les conventions de délégation de service public.

Principe de précaution largement entendu, volonté de clarifier ou de simplifier certaines normes jugées parfois trop nombreuses et trop complexes, anticipation du contentieux en traitant à la base les éventuelles sources d’erreur ? La doctrine et la jurisprudence émettent plusieurs hypothèses pour expliquer ce phénomène général qui touche également le droit des marchés publics.